Expositions

20.06.2015 Expositions No Comments

Dernières Nouvelles

Exposition « la griffe et la dent » sera présente au festival de l’oiseau et de la nature à Saint Valery sur Somme du 9 au 17 avril

La faune sauvage, et plus particulièrement les prédateurs, est en grande souffrance un peu partout dans le monde. Depuis de nombreuses années, les photographes James Chevreuil, Jacques Gillon et Fabrice Simon parcourent la planète à la recherche de contrées où les paysages sont restés intacts et où la faune peut y vivre en toute quiétude, loin des perturbations dues à l’activité humaine.  L’exposition « la griffe et la dent » décline cette quête à la rencontre des paradis « pas encore perdus ». C’est aussi un hommage aux prédateurs venant de la mer, de la terre et du ciel.

-James Chevreuil est plongeur sous-marin et photographe animalier ; Il s’est immergé un peu dans toutes les mers du monde. Ses sujets de prédilection sont «les grosses bêtes»: Baleines, requins,…
-Jacques Gillon a réalisé plusieurs fois le tour du monde en photographiant la faune sauvage et en participant à la sauvegarde des espèces en danger comme les chimpanzés de l’Afrique de l’ouest.
-Fabrice Simon est un spécialiste de l’Alaska ainsi que d’autres régions d’Amérique du nord où il a réussi à prendre des clichés rares et appréciés par les photographes du monde entier.

01.09.2014 Expositions No Comments

Exposition à Sarlat

Du 21 aout au 21 septembre 2014

 

De mémoire d’éléphant, le président du Photo-Club, Christian Latreille, ne se souvient pas d’une exposition nature pour garnir les cimaises du Salon d’art photographique sarladais. Au moins 30 ans ! Pour cette 46e édition, la section de l’Amicale laïque a donc pêché chez les animaliers et harponné Jacques Gillon, une très belle prise (1). S’il est de la région, sa sélection « Monde sauvage » invite plutôt à migrer sous d’autres latitudes, dans des contrées peuplées d’éléphants, d’ours, de jaguars, de girafes, de chouettes…

Son monde est à voir depuis mercredi, à l’étage de l’ancien théâtre, au-dessus de l’office du tourisme, jusqu’au 21 septembre. « On essaie de varier nos expositions et de montrer tout ce qui se fait en photo, explique Christian Latreille. Les images nature représentent une grande partie de la photo actuelle et on ne l’avait jamais présentée. » Jusqu’à cet été, la grande exposition estivale avait plus donné à voir des portraits, des paysages, des visions personnelles de l’art photographique.

Spectaculaire

Cette sélection de plusieurs sujets traités par le photographe girondin globe-trotter lors de sa carrière donne une somptueuse vitrine de la discipline. « Il y a le côté spectaculaire des grands formats. Et puis tout le monde a envie de prendre en photo le rouge-gorge dans le jardin, mais des clichés comme cela, de cette qualité, c’est assez rare. »

À distance ou de très près, les photos de Jacques Gillon sont décoiffantes. Ces saisissantes scènes sauvages révèlent des trésors de détails, montrant le moindre poil, la plus petite plume, goutte d’eau ou brin d’herbe. L’esthétique est d’autre part sublimée par le nouveau système d’éclairage de l’ancien théâtre. Chaque image est éclairée individuellement et surgit des cimaises dans la pénombre.

 

Article du journal Sud Ouest du 22/08/2014

 













































© 2009 - 2016 | Les photographies présentées sur ce site ne sont pas libres de droits. Pour toute utilisation, merci de contacter l'auteur